Festival des littératures imaginaires d'Aulnay-sous-Bois

Les finalistes 2013 – 6/9

[Prix Révélation Adulte 2013] Ad Noctum – influencé notamment par l’œuvre de Philip K. Dick et Les Monades urbaines de Robert Silverberg – est le premier roman de Pierre Portrait et de Ludovic Lamarque. Tous deux originaire de Bordeaux, ils travaillent dans l’univers de l’image : Ludovic Lamarque est photographe et Pierre Portrait est graphiste.


Paru en janvier 2012 aux éditions Denoël, dans la collection Lunes d’Encre, leur roman de science-fiction, Ad Noctum, aborde le thème des modifications génétiques dans un univers à la fois virtuel et futuriste. Ils nous présentent, non sans humour noir, la multinationale de demain, en route vers le rêve de tout un chacun : beauté et immortalité. Un rêve qui ne sera pas donné à tout le monde. Grâce à une large gamme de produits – clones, androclones, prosticlones, hybrides, thérapies géniques, etc. – l’entreprise Genikor, summum de l’ingénierie génétique, peut répondre à toutes les attentes. 

Ad NoctumVoici un ouvrage qui s’apparente autant au roman qu’au recueil de nouvelles. On y trouve une succession chronologique d’histoires, à partir d’un contexte de guerre entre la Chine et les États-Unis, se déroulant toutes dans un même monde. Chacun des textes représente l’expérience d’individus. A chaque histoire il y a des héros différents, mais on y trouve également des personnages récurrents, entretenant des liens texte après texte. Chaque histoire est lisible pour elle-même et les procédés narratifs varient favorisant ainsi le dynamisme. Dans le récit sont par exemple insérés des documents liés à Genikor, on y trouve notamment des extraits de journaux intimes, des notes internes, des comptes-rendus d’événements, ce qui permet de construire peu à peu l’univers dans lequel prend place l’histoire. Audace et originalité caractérisent ce premier roman expérimental.

En savoir plus

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *